PIERRE LOTI, PHOTOGRAPHE AU PAYS BASQUE

Inaugurée lundi 14 septembre en présence de Mr le maire d’Hendaye et de trois de ses adjoints les plus concernés, l’exposition a reçu plus de 420 visites en onze jours.

Azyadé

Azyadé

Après un départ anticipé très décevant – peu de personnes pour écouter, vendredi 17 septembre au soir, l’exposé passionnant de Jacques Battesti, du Musée Basque, sur les Premiers pas de la photographie en Pays Basque -, les Journées européennes du Patrimoine ont attiré un nombreux public, venu d’Hendaye et des environs, comptant quelques jeunes couples récemment installés et des estivants curieux de l’histoire de la ville.

 

JLM

JLM

Leur intérêt pour Loti, que beaucoup découvraient, s’est traduit par des 7 adhésions et des dons substantiels. Et parmi les nouveaux adhérents, se sont exprimés une nette envie d’en savoir plus sur la vie et l’œuvre de notre Ami l’écrivain, et un désir d’action encourageant.

 

Azyadé

Azyadé

 

La visite de Bakharetchea a suscité un véritable engouement. Malgré les limites que nous avons été contraints de fixer, ce sont plus de cent personnes qu’en trois groupes, Jean-Louis et Xavier ont guidées vers ce lieu hautement lotien où, un siècle après, le charme continue d’opérer et ce d’autant que, comme par magie, le temps peu engageant de ces deux jours s’est soudain mis au beau au moment de pénétrer dans la maison. Les violentes transformations du proche environnement n’ont pas altéré la qualité de l’accueil de la propriétaire. Virginie Lucas nous a reçus avec amitié.

Didier

Didier

 

Entre pénombre et lumière, tragique et comique, beaucoup d’émotion voire des larmes à l’écoute des cinq nouvelles de Loti lues par nos amis comédiens Christine, Henri, Marie-Jeanne, Marie, Nicole, James.

Azyadé

Azyadé

Arantxa, avec Conchita le samedi puis seule le dimanche, a enchanté le public par des chansons d’une mélancolie très lotienne. Les paroles de certaines d’entre elles reprenaient le texte des nouvelles.

Arantza

Arantza

Azyadé

Azyadé

Quant aux conférences de François – Pierre Loti, photographe amateur à la Belle époque

Azyadé

Azyadé

et de Jean-Louis  - Pierre Loti, Hendaye et le Pays basque, devant et derrière l’objectif de Pierre Loti -, elles ont été très attentivement suivies par au moins une cinquantaine de personnes.

 

Nancy

Nancy

 

À noter que, à conditions météorologiques à peu près semblables, le dimanche a connu deux fois plus de visites que le samedi et grâce au renfort de Malika, Danielle, Nancy et Patrice, nous avons échappé au débordement.

 

Nancy

Nancy

 

En règle générale, les photographies de Loti ont surpris par leur qualité et leur modernité. Les explications fournies par Xavier et les Ami-e-s de permanence ont été appréciées. À plusieurs reprises, les questions ou les remarques du public nous ont conduits à améliorer notre présentation. Le « jeu des ressemblances » – comparer les paysages exposés avec ce qu’ils sont aujourd’hui, photographiés exactement du même point de vue – a bien fonctionné ; la brochure a été très demandée ; la documentation bien consultée (littérature « basque » de Loti, études sur son œuvre photographique et la photographie au Pays basque au 19e siècle, bulletins de l’Association internationale…).

 

L’exposition, inscrite au programme des JEP, annoncée entre autres par la presse régionale, l’office de tourisme d’Hendaye et l’AIAPL, n’est pas passée inaperçue. Moins nombreux que prévu pour assurer les 18 demi-journées de permanence, nous aurions été victimes de notre succès sans l’aide de Véronique, Olivier, Dominique et Jean-Michel, Danielle, Patrice et Nancy. Un grand merci à eux. Merci également au personnel des Halles et à son directeur, Christophe Pavia.