PRIX PIERRE LOTI 2021 : les concurrents

Loti DBB OK

La sélection finale est en couleur

LISIERE, » Kapka Kassabova, ed. Marchialy, 485p, 22€

1-lisiere150-3-6fc2e

« LISIERE » est à la fois le récit d’une immersion dans les coulisses de l’Histoire, un regard neuf sur la crise migratoire en Europe et une plongées au cœur de géographies intimes. Kapka retourne en Bulgarie, son pays natal , pour la première fois depuis vingt-cinq ans. Elle voyage de l’Empire Ottoman au régime soviétique et peuple son récit de magnifiques portraits, contrebandiers, chasseurs de trésors, botanistes, gardes-frontières et aussi migrants.

 

2-backpackers_-_australie150-e0f8e
Le Monde des Backpackers – Australie Raphael Paquereau , Ed. Souffles Littéraires, I8€

On ne part pas sac au dos en solitaire sans un minimum d’espoir dans le monde et l’envie de croquer la vie. tout son cœur. Plongez avec lui dans les mystères d’une Australie où s’entremêlent modernité, magie ancestrale, traditions, nature sauvage et multiculturalisme, le tout dans une aventure qui emprunte autant au stage de survie qu’à la quête initiatique et à une célébration du vivant.

L’Appel du Bout du monde Justine Duquesne ; City Editions, 400p,18,90€
3-l_appelduboutdumonde-697b2
A 24 ans Justine, sapeur-pompier, décide de tout plaquer pour faire le tour du monde. Quatre ans sur les routes. A la découverte des autres et de soi-même. De l’Asie à l’Océanie, de l’Amérique du Nord à l’Europe, elle découvre qu’il faut vivre sans attendre le lendemain et partir à la rencontre de l’inconnu. Elle a retiré une philosophie du bonheur : la vie ne se compte pas en nombre de moments qui nous coupent le souffle.

 

 

Un art de parcourir le monde Florian Coupé, Ed Leduc, 384p., 21€

4-unartdeparcourirlemonde150-4905eA l’orée de leurs trente ans, Florien Coupé, parachutiste, chasseur alpin, ingénieur , décide avec sa compagne de quitter la vie sédentaire pour un grand voyage à vélo d’un an de Paris à HongKong.. Au fil des jours , le relief révèle la réalité des peuples, de l’histoire et de la carte d’Asie. 11 155km, 371jours, 23pays, on se débarrasse du superflu et la mémoire des anciens prend vie en même temps que résonnent les récits des écrivains-voyageurs.

 

 

Le Coeur Australie Maxence Peniguet, Ed.Valentin Verneuil, 278p., 14,99€
5-le-coeur-australie-560ab
Récit où prime l’expérience vécue, sans filtre. Entre solitudes amoureuses et politiques, Le bonheur simple de la route y est une solution à l’ennui. Tournant en rond dans sa vie et dans ses études de droit, il lui faut partir en Australie, comme ça pour rien et surtout sans s’y connaître. De petits boulots en soirées festives, l’auteur rencontre des héros et des héroines de la route

On dirait que l’aube n’arrivera Jamais, Paolo Rumiz, Arthaud,
6-paolorumiz-be94f
Au fil de mes voyages, j’ai toujours rempli des cahiers. Or à présent que ma liberté de mouvement a pris fin-peste oblige-des pensées nouvelles jaillissent à flots. Les pensées sans bouger. Si nombreuses que je suis obligé de les fixer sur un cahier. En mettant les haricots à tremper, je pense. En regardant par la fenêtre, je prends des notes. En faisant une pate à pain, farine et levure. J’écris Je crois bien que c’est l’effet du silence.

 

Fils de la Mer, Yvan Bourgnon, Arthaud, 294p. 19,90€
7-fils_de_la_mer150-e7611
Charles Bourgnon, père, qui n’a jamais navigué, vend sa boulangerie pour construire un voilier et embarquer sa famille autour du monde. Cette saga familiale, trente ans de courses au large et de folles équipées, racontée par Yvan, le cadet, est un hommage fraternel à Laurent star de la voile. A la disparition de d Laurent en mer, Yvan est resté seul. C’est pour son frère qu’il témoigne.

 

 

8-taratari135-219-159e9Tara Tari, Mes ailes, ma liberté, Capucine Trochet, Arthaud , 327p.,19,90€

Sans moteur, sans électronique et sans un sou, Capucine avance ou recule au rythme des éléments. Au fil des milles nautiques, elle se construit un nouveau mode de vie et expérimente la sobriété optimiste. Après dix mois en mer, elle apprends le nom de sa maladie et décide de poursuivre ses navigations. Sans défi. Elle atteint l’essence de son rêve. tout prend sens, au cours du voyage, même la maladie.

 

9-i-love-america150-c3fa7« I Love America », Pascal Marchant, autoédité, 355p.16€

Chroniques de roadtrips est le récit d’une succession de voyages effectués aux quatre coins des USA par un couple de passionnés sur plus de 20 ans. Une expérience humaine mêlant les aléas de la vie, bons ou mauvais, sur fond de combat mené contre la sclérose en plaques. Si vous avez été punk, si vous aimez la nature et les animaux, si vous auriez aimé rencontrer Elvis Presley et boire une bière avec lui, ce livre est pour vous !

10-les-voies-de-la-liberte150jpg-1ce31« Les voies de la liberté », Mélusine Mallender, Robert Laffont, 360p. 21€

Parcourant le monde, seule sur sa moto, Mélusine s’est lancée à la poursuite de la liberté. Pour elle-même mais surtout pour les femmes des pays qu’elle traverse. Plus de cinquante pays, cent mille kilomètres, quinze films et des milliers de rencontres et interviews plus tard, elle raconte la genèse de sa quête : sa liberté. Notion de liberté si différemment vécue d’un pays à l’autre, plus particulièrement par les femmes.

« Les routes du Cachemire », Victor Chevrillon,Ed François Bourin,240p.19€
11-les-routes-du-cachemire-150-5755d
Enquête sur une filière cousue d’or. De matière de luxe, le cachemire est devenu un produit de grande consommation Récit d’un voyage pas comme les autres, Victor a remonté la chaîne du cachemire : des steppes de la Mongolie , aux usines chinoises, écossaises ou encore italiennes en passant par les éleveurs, les intermédiaires, les producteurs, les détracteurs et les travailleurs de cette industrie.

12-confairlibre-eb62f
« Carnet de confinement à l’air libre », Carole Deltendre, autoédité, 120p.

Ce livre accueille le quotidien d’une plasticienne et intermittente du spectacle immobile. En cinquante-cinq jours elle a vu des bourgeons éclore, ,échappé à plusieurs contrôles d’attestations, tenté de communiquer avec des gouttes de pluie, fait des cadavres exquis d’objets et même osé l’autoportrait. Un témoignage de cette période unique pour tous, comme un écho à toutes les contradictions du monde qui nous entoure

13-irresponsables150-b8a37
« Irresponsables »,Marc-Arthur Gauthey, Remanence, 226p., 14€

Lorsque deux frères se lancent dans l’ascension de la montagne sur laquelle leur père s’est tué quinze ans plus tôt, leur histoire les rattrape. Entre peur du vide, petite forme, mauvais temps et souvenirs douloureux, la randonnée tourne au chemin de croix. Mais pour le narrateur, dont le premier enfant naîtra dans quelques semaines, impossible de faire demi-tour : ce sommet est une obsession et un passage obligé avant de devenir père à son tour.

14-louis150-0d2ac
« Louis ou le chemin des renaissances », Fabien Quartelli, Ed.Thot, 185p
17,50€

Un décès inattendu va précipiter Louis et sa mère sur une île lointaine dont ils ignoraient tout : la Corse. Pour ces deux êtres habitués à un quotidien morose et répétitif, ce voyage va prendre la forme d’un véritable bouleversement. Dans un contexte jusqu’ici non propice aux métamorphoses, Louis n’avait jamais compris qu’en lui même se cachait la vie dans toute sa splendeur.

15-gr20-150-119b0
« Le GR20 en 1 semaine (ou presque) », Gilles Augustins, auto-édité, 68p. 10€

Récit d’aventures en Corse, écrit sans prétention et présenté pour participer à la vie de ce style littéraire mis en valeur par le prix Pierre Loti. Gilles passe son enfance dans les Baronnies des Pyrénées au rythme des hivers rigoureux et des transhumances estivales. L’amour de la montagne , des grands espaces, ne l’a jamais quitté et il cède régulièrement aux appels que lui fait la nature sauvage.

 

16-etrenoir150-2a26e
« Être noir et voyager »,Roobens Fils, auto-édité, 236p. 19,90€

Ayant beaucoup voyagé , j’ai décidé d’écrire un essai pour partager à quoi s’attendre quand on voyage à travers le monde de manière autonome en tant que personne noire. Licencié économique j’ai voyagé seul pendant un an ,puis j’ai lancé un blog voyage appelé « Been Around the Globe ». Après mon année sabbatique, plus de travail classique ! Je suis maintenant un blogueur voyage, rédacteur freelance et aussi traducteur freelance.

parlaforcedesarbres150-aedba« Par la force des arbres », Edouard Cortes, Ed. Equateurs, 172p. 18€

Après un coup de tonnerre du destin, Edouard, écrivain, voyageur, puis berger, choisit de se réfugier au sommet d’un chêne, de prendre de la hauteur sur sa vie et notre époque effrénée. Il faut savoir parfois contempler une colonie de fourmis savourant le miellat, écouter un geai ou un couple de mésanges bleues, observer à la loupe des champignons et des lichens pour comprendre le tragique et la poésie de notre humanité.

 

« Amazonie », Eliott Schonfeld, Payot, 156p, 16€amazonie240-0afdc

Le carnet de voyage de Raymond Maufrais conduit Eliott à retenter cette expédition extrême, traverser seul la Guyane française d’ouest en est. Vivre dans la jungle, quitter la civilisation qui détruit le monde sauvage, accompagné par le peuple de la jungle et hanté par son alter ego disparu, il écrit pour ne pas se perdre. Il est le premier homme à achever cette aventure en solitaire- la plus grande de toute sa vie.

 

 

« Initiations Orientales », Claire Escoffier-Fauveau, Ed.des Quatre Seigneurs, 181p. 10€

initiations_orientales150-76f9c
Le temps n’est pas si lointain quand une génération en quête d’idéal s’élançait sur les chemins de Katmandou ou l’air semblait plus pur et l’espace plus libre. Cette impulsion première à donné son élan aux engagements humanitaires de Claire. L’équilibre s’établit entre le malheur et la beauté, émaillé d’épisodes héroïques, de rencontres déterminantes, restitués dans leur contexte géo-politiques et sociologiques.

 

« Paris Téhéran à Vélo », Michael Pinatton, Georama, 229p,17€paris-teheran-a-velo-9906c

Son témoignage est franc, direct et concentré sur l’objectif qu’il s’est fixé : un récit de vie temporaire qui se réinvente au quotidien et nous entraîne sur les chemins d’Europe et d’Asie, semés d’embûches et d’instants de grâce, de folie et de lassitude parfois, mais toujours entraînant et empreint de liberté. N’étant ni adepte du deux-roues, ni sportif, il espère que ce défi va lui procurer l’électrochoc qu’il recherche pour sortir d’une routine inexplicable.

 

 

lundi 1er février 2021par Catherine Domain