5 MARS 2020 18H30

 

AU MUSEE BASQUE DE BAYONNE

Loti posant aux côté d'Edmond Gueffier à Azpeitia, en juillet 1897.

Loti posant aux côtés d’Edmond Gueffier à Azpeitia, en juillet 1897.

Pierre Loti au Pays basque, nouvelle approche.

 

Pierre Loti reste intimement attaché au Pays basque par sa vie et son œuvre. Le Musée, dont il est considéré comme un des fondateurs, en témoigne par la place qu’il continue de lui garder dans ses collections permanentes depuis 1947. Mais l’étoile de l’académicien épris de la terre et du peuple d’ « Euskalleria » a généralement pâli et sa part basque n’est certes pas celle qui a le mieux résisté à ce progressif désamour. De combien de quiproquos, d’erreurs, d’ignorance ou de négligence souffre cette postérité malheureuse ?

Jean-Louis Marçot s’attache à le montrer par un retour à des sources aujourd’hui plus dispersées mais paradoxalement plus accessibles telle la correspondance de l’écrivain. Il pointe également l’influence des lectures réductrices appliquées à son œuvre par l’Église basque ou les Écrivains combattants. À titre d’exemple, le conférencier se livrera à une reconstitution décapante de l’arrivée de Pierre Loti à Hendaye, à une étude détaillée de son portrait par Lévy-Dhurmer exposé dans la salle « Le Pays basque de France au 19e s. », et à l’amorce d’une relecture de Ramuntcho, le roman.

Jean-Louis Marçot et APLH espèrent par cette nouvelle approche contribuer à la redécouverte de Pierre Loti dans sa richesse et sa complexité et inciter le Musée à s’en faire l’écho.

Photo de François

Photo de François

Photo de François

Photo de François