SUR LES PAS DE PIERRE LOTI A HENDAYE, 19 et 20 / 09 / 2020

Parcours théâtralisé dans les quartiers du Vieux Port et du Vieux Fort. Des recoins d’Hendaye inhabituels, un Loti méconnu, de beaux moments de littérature, de la danse, de la musique, du chant… le stationnaire du commandant Viaud, l’inauguration de son monument, le fantôme de Loti, le souvenir de Crucita…

Arratsalde oso bat idazlearekin, bere bizia, bere euskal lana…

Toutes les photographies sont de © Serge Minguet.

 

Résumé visuel de

Sur les pas de Pierre Loti

à Hendaye

 

 En raison des règles sanitaires en vigueur, le nombre des « spectateurs » a été limité à 30.

étape 1. L’embarcadère du vieux port

L’ordonnance du lieutenant de vaisseau Julien Viaud, accueille le public. C’est parti (dimanche avec le soleil, samedi avec la pluie) !

1 _SM11693-Modifier

Il laisse la place aux lecteurs de Ramuntcho.

2 DSCF3958054

RAMUNTCHO

« Le batelier qui ramenait en France les contrebandiers poussait du fond avec sa perche longue, et la barque se traînait, à demi échouée. En ce moment, cette Bidassoa, par qui les deux pays sont séparés, semblait tarie, et son lit vide, d’une excessive largeur, avait l’étendue plate d’un petit désert… »

3 EMBARCADERE3

Lectrices et lecteurs devant une reproduction au ¼ du Javelot qu’a commandé Julien Viaud/Pierre Loti

4 EMBARCADERE2

5 DSCF3952052

L’ordonnance donne  les indications utiles à situer chaque étape dans le contexte de la vie et de l’oeuvre de l’écrivain.

étape 2. L’entrée du chemin des Pêcheurs

« Vous me reconnaissez ? Je suis le fantôme de Loti… »

6_SM11727-Modifier009 - Copie

« 16 décembre 1891 – Par temps sec et froid, j’arrive à Hendaye, ayant couché hier à Bayonne. Le premier coup d’œil sur ce petit pays, sur ce petit bateau, où il me faudra vivre plus d’une année, est plutôt sinistre, angoissant… »

7 CHEMIN DES PECHEURS

C’est la voix du Journal intime.

étape 3. Bakharetchea côté ville

Devant la maison Loti, inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

8_SM11747-Modifier011 - Copie

Sur la terrasse de la tourelle.

9 _SM11762-Modifier014

INSTANT DE RECUEILLEMENT

« À certaines heures, longuement amenées, spéciales et rares, le caractère des pays tout à coup se dégage pour nous de l’uniforme banalité moderne. Sous nos yeux, une âme sort du sol, des arbres, des mille choses : l’âme antique des races, qui dormait, affaiblie par le grand mélange universel, et qui, pour un instant, s’éveille et plane… »

 étape 4. Bakharetchea côté Bidassoa

« Dimanche 12 mars 1893 – Et pourtant j’adore la vie ; j’adore même ma vie à moi, bien qu’elle soit si mêlée de sombres choses ; je l’adore telle qu’elle est, ne lui reprochant que d’être rapide, instable, de m’échapper, de finir… »

10 _SM11793-Modifier019

Au pied de la tourelle, à marée basse, Fontarrabie de l’autre côté de la Bidassoa.

11 _SM11795-Modifier020

NOYADE DE CHAT

« Les chats ont un cri spécial pour l’heure de la grande angoisse, l’heure où ils voient la mort apparaître. C’est leur appel à on ne sait quelle pitié supérieure, obscurément conçue par eux, pitié des êtres ou peut-être pitié latente des choses ; on pourrait dire que c’est leur prière, leur prière d’agonie… »

12 DSCF4062-Modifier082

étape 5. Le monument Loti

Le maire a réuni la population hendayaise le 24 août 1961.

13 _SM11808-Modifier021

14 INAUGURATION MONUMENT LOTI3

ADIEUX AU PAYS BASQUE

« Adio, Euskal Herria ! (Adieu, Pays basque !) C’est un chant du barde Yparraguire qui commence et s’appelle ainsi… Et ces deux mots constamment me reviennent en refrain mélancolique, à l’heure où, comme jadis le barde, je vais quitter ce pays… »

16 _SM11815-Modifier022

étape 6. Le cimetière marin

17 _SM11850-Modifier027

« Jeudi 30 novembre 1915 – Vers 3 h, je vais au cimetière, pour ma première visite à la tombe de mon cher Jean-Baptiste. »

18 _SM11852-Modifier028

Sur la tombe de quatre matelots du Javelot morts en service.

19 _SM11861-Modifier030

PROFANATION

« Un matin de printemps, un beau matin de mai rayonne sur le pays basque. Et il y a tant de vie neuve épandue partout, tant de joie dans l’air, tant de sève montante dans les plantes vertes, que la mort semble un noir rêve improbable… »

20 _SM11899-Modifier041

étape 7. Le jeu de paume Gazteluzahar

« Hendaye, 12 octobre 1895 – Au délicieux soir, vers 5 heures, je vais au jeu de paume de la plage, jouer. Nous jouons avec une légèreté et une joie physique extrêmes ; c’est un de ces instants où l’on se sent particulièrement souple et jeune… »

21 _SM11950046

étape 8. Parc de la villa Apollonie

22 _SM12021-Modifier048

DIMANCHE D’HIVER

« Deux heures de l’après-midi, au resplendissement d’un soleil d’hiver qui, en ce pays méridional, joue le soleil d’été. Devant la porte de ma maisonnette, m’attend, avec des marques d’impatience extrême, le jeune et folâtre Tamboul, le toujours unique compagnon de mes promenades du dimanche… »

23 _SM12032-Modifier049

étape 9. Maison Gainza

« Hendaye, Mercredi 11 octobre 1893 – Le docteur Durruty, qui depuis hier, a mes confidences et devient mon conseil, m’a parlé d’une jeune fille, la sœur de mes amis et compagnons de contrebande, Tiburcio et Ramoncho, qui peut-être pourrait devenir ma femme – et il doit me la montrer ce matin… »

24 _SM12043-Modifier051

 étape 10. Panégyrique

 

CHRISTINE

25 DSCF4033-Modifier074

HENRI

26 _SM11695-Modifier002 - Copie

LUCIA

27 _SM11856-Modifier029

JAMES et LOUISE

28 _SM11706-Modifier004

MARIE-JEANNE

29_SM11702-Modifier003

FRANÇOIS

30 _SM11710-Modifier006

NICOLE

31 _SM11699-Modifier

ARANTXA

32 DSCF3971-Modifier059

LOTI, JEAN-LOUIS et XAVIER

33 _SM11871-Modifier033

MIRARI et les MUTXIKOS

34 DSCF4038-Modifier076

 

 

Merci de nous avoir suivis….